Note d'intention

Ils sont dans un autre temps que le nôtre, que nous qui regardons. Peut-être un éternel présent où tout leur "arrive". Ils ont une autre perception que nous, ils réagissent à des événements que nous ne pouvons appréhender.
Ils ne sont pas un objet de focalisation globale, unifiée :  le spectateur , ambulant, est sensé se créer son point de vue, choisir son angle de vision.
Ils sont des corps-lieux, des météorites qui auraient atterri là par hasard. Pourtant on les sent reliés, tendus vers un point extérieur, ou mûs par un état commun. Ils traversent un univers ensemble, au même moment, mais en en donnant toujours leur interprétation, en s’y inscrivant de façon individuelle. Comme tous les stimuli sont imaginaires, ils donnent à la fois le signe de ce par quoi ils sont traversés, et la résultante, une réaction personnelle.
Ne seraient-ils pas la trace vivante, le signe concentré d’un présent qui est en train de se dérouler… ailleurs ?