Générations

En 2004 fut créé Générations, une installation chorégraphique pour 12 danseurs, la plupart complices de longue date. Ils ont forgé et se sont transmis des modules gestuels qui jouent avec le rapport de l’un avec le multiple…
Nous entendions alors la transmission comme le maillage d’un réseau – un rhizome aimions-nous dire - qui fonctionnait à l’horizontale, les danseurs s’apprenant leurs matières gestuelles les uns aux autres. Nous étions les garants de la cohérence dramaturgique: un réseau qui se lie et se délie, comme un organisme en permanente évolution, un brassage de temporalités diffractées, un enchevêtrement d’histoires anachroniques.
Mais les matières restaient intrinsèquement liées à l’imaginaire et au caractère de chacun des interprètes : l’intérêt étant pour eux, d’abord de composer leur « aire », ensuite de « rentrer dans la peau » des autres, de s’y fondre un moment pour arriver à présenter des déclinaisons, des accompagnements, des accords et des désaccords, à la proposition  initiale.