Histoire de l'imposture

Tout navigue sous de faux pavillons, disait Kafka, et les "personnages" du spectacle sont les premiers à en témoigner…  Et à ironiser sur la parfaite adaptation à l’artifice des postures sociales, des jeux de rôles, des normes conformistes qui nous façonnent et nous coulent dans des personnalités d’emprunt, aujourd’hui peut-être plus que jamais. Le temps ne fait rien à l’affaire et toute l’histoire est recyclable dans notre monde des apparences et des vérités formatées.

Mais le spectacle évoque aussi le sentiment de ne pas être entier dans ses intentions et ses désirs, de ne pas faire corps avec soi, de se sentir constamment divisé et faisant semblant de vivre, de ne pas être à sa place et finalement d’être un imposteur…

Comment s’échapper de la problématique ? Comment jaillir hors du semblant, hors du faux, de l’à-peu-près, de l’emprunté et de l’ambigu ? Peut-être en se laissant posséder et emporter par la sauvagerie d’une énergie qui libère les "personnages" de ce qui n’est qu’une comédie humaine - et qui les déborde : hors d’eux, de leurs doutes et de leurs petites impostures sans histoire…

Conception Patrick Bonté
Mise en scène et chorégraphie Patrick Bonté en collaboration avec Nicole Mossoux
Interprétation Sébastien Jacobs, Leslie Mannès, Frauke Mariën, Maxence Rey, Marco Torrice
Musique Thomas Turine
Lumières Patrick Bonté
Costumes Colette Huchard, assistée de Patty Eggerickx
Confection des costumes Isabelle Airaud, Nalan Kosar, Catriona Petty (stagiaires : Marie Dohet, Pauline Miguet)
Maquillage Véronique Lacroix
Coiffure Fyl Sangdor
Scénographie Didier Payen
Construction du décor Olivier Waterkeyn, Max La Roche
Peinture du décor Eugénie Obolenski
Couture du décor Sylvie Tevenard
Régie générale David Jans
Assistante à la mise en scène Céline Ohrel

Une production de la Cie Mossoux-Bonté, en coproduction avec Charleroi Danses – Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Belgique), La Rose des Vents – Scène nationale Lille Métropole, Villeneuve d’Ascq et le Théâtre Paul Eluard – Scène conventionnée, Bezons (France). 
Avec le soutien du Théâtre Varia, Bruxelles, de la Fédération Wallonie-Bruxelles, service de la danse et de Wallonie-Bruxelles International.