Les corps magnétiques

Ils ont l’air de bonne compagnie, ces hommes en complet veston et ces femmes en talons qui déboulent dans un cocktail, le verre à la main… Mais d’emblée le trouble les saisit, comme s’ils ne savaient plus ce qui les avait menés là, comme s’ils ne se reconnaissaient pas tout en étant irrémédiablement attirés les uns par les autres.

Incarnations de quelque monstrueux rêveur, aimantés par la curiosité physique, le désir, le rejet ou la domination de l’autre, le besoin de faire couple, clan ou bande à part selon les humeurs et les affinités, ces “corps magnétiques” déclinent les multiples variations des relations sociales, passées au filtre révélateur d’un inconscient soudain débondé.

Entre humour et étrangeté, une allégorie sur l’impossible et nécessaire communauté.

Concept et mise en scène Patrick Bonté
Chorégraphie Nicole Mossoux, Patrick Bonté
Interprétation Bernard Eylenbosch, Odile Gheysens, Sébastien Jacobs, Yvain Juillard, Leslie Mannès, Frauke Mariën, Maxence Rey, Armand Van Den Hamer
Musique Thomas Turine
Musiques enregistrées Ensemble Musiques Nouvelles
Scénographie Didier Payen
Costumes Colette Huchard
Maquillages Jean-Pierre Finotto assisté de Véronique Lacroix
Coiffures Thierry Pommerell assisté de Marie Maeck
Lumières Patrick Bonté, Pierre Stoffyn
Régie son Marc Doutrepont
Régie plateau Aurélie Perret
Assistante à la mise en scène Coralie Vanderlinden

Une production de la Cie Mossoux-Bonté en coproduction avec La Rose des Vents – Scène Nationale, Villeneuve d’Ascq (France), Charleroi/Danses – Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles,Le manège.mons – Scène transfrontalière de création et de diffusion et l'Ensemble Musiques Nouvelles (Belgique), avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, service de la danse et Wallonie-Bruxelles International.